Urbanisme et Aménagement

26 juin 2014

Le cauchemar de la participation – Le courrier de l’architecte

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture
Le cauchemar de la participation - Le courrier de l'architecte dans Architecture 01(@DR)_B

«L’urbanisme est négocié», affirme Nicolas Michelin. «Il est un dialogue», indique Dominique Petermüller. Est-il pour autant un art du consensus ? L’architecture n’est, à cet égard, guère mieux lotie et l’interrogation reste de mise. Markus Miessen, «architecte et écrivain», comme il se définit, évoque aussi bien la violence que le cauchemar de la participation. Goût de la provocation ?

L’édition, cette année, de la traduction en espagnol de The Nightmare of participation (La pesadilla de la partipación) réactualise la portée du livre de Markus Miessen, initialement publié en 2010. (Lire la suite…)

26 juin 2014

De l’architecture au théâtre… (25-06-2014)Le courrier de l’Architecte

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture
De l'architecture au théâtre... (25-06-2014)Le courrier de l'Architecte dans Architecture 01(@AndreMorin)_B

De l’effort de l’architecte à la paresse des commanditaires, il n’y a qu’un pas. Le nouveau théâtre d’Anglet, livré en décembre 2013 par ses concepteurs, Isabel Herault et Yves Arnod, illustre l’état apathique de la culture, réduite bien souvent à un acte de communication. Liliana Albertazzi, professeur d’esthétique, livre son regard critique, en marge de la publication de son ouvrage ‘Qu’est-ce que l’oeuvre aujourd’hui ?’(1).

Un nouveau théâtre a vu le jour à Anglet. Les plans se plient et se contournent, épousent et repoussent le périmètre de la parcelle et affirment ainsi la position centrale du bâtiment, à côté de la bibliothèque et face au marché. Les cieux changeants de l’Atlantique font chanter les lattes de bois brut, dont les teintes varient selon l’exposition aux éléments et l’alternance de vides et des ouvertures.

Un parvis se creuse pour marquer un sas entre le hall vitré et les magnifiques lettres géantes de Quintaou, le nom du théâtre. Par transparence, le mur écran du bar restaurant offre ses enseignes peintes en rouge, objet d’un ’1%’ investi par le graphisme réjouissant de Franck Tallon qui a ponctué l’espace de la convivialité d’une mémoire commune.

Isabel Herault et Yves Arnod, les architectes, ont voulu assurer cette perméabilité entre la ville et le bâtiment hébergeant la salle, comme pour témoigner de l’emprise du théâtre sur l’espace public. Dès l’entrée, le spectateur ne peut être que sensible au déploiement de la théâtralité, celle qui se joue sur scène, entre l’illusion et l’insaisissable réalité d’un espace commun, forcée à s’inventer, car rien n’est spontané dans le commun. (Lire la suite…)

26 avril 2014

Architecture : les AJAP prônent un optimisme prudent – Le monde.fr

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture

C’est une ministre de la culture et de la communication radieuse qui a annoncé, mercredi 2 avril, le nom des lauréats de la 21e édition des Albums des jeunes architectes et paysagistes (AJAP), un concours biannuel destiné aux professionnels de moins de 35 ans. Tout juste reconduite dans ses fonctions par le premier ministre Manuel Valls, Aurélie Filippetti, présidente du jury, était pour l’occasion entourée de ses deux co-présidents, Jacqueline Osty, Prix du Paysage 2005, et Marc Barani, Grand Prix ….read more : Architecture : les AJAP distinguent un optimisme prudent.

Réalisation des Ateliers Altern, primée aux AJAP 2014.

25 décembre 2013

Dans le cœur vide des villes fantômes. Le Figaro

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture

«Personne ne passe jamais par ici.» Le feu est vert mais Juan, cartable sur le dos, s’engage en courant sur l’avenue Las Suertes. L’écolier a raison. En cette fin d’après-midi, seules quelques voitures finiront par emprunter cette grande artère bordée de larges trottoirs vides. Sa mère non plus n’accorde pas un regard aux côtés de la route. En chemin vers la maison, la famille ne croisera pas âme qui vive. Pas même en passant devant la terrasse ensoleillée d’un bistrot. Seules quelques voitures…..read more  : Dans le cœur vide des villes fantômes.

Hashima, Japon: Elle a été surnommée Gukanjima (navire de guerre)en raison de ses hautes digues de béton. Jusqu'en 1974, cette île était la propriété de l'entreprise Mitsubishi, qui exploitait ses sous-sols riches en charbon. Dans les années 60, l'île accueillait donc une mine et une ville où résidaient ses employés. Avec 84.100 hab/km2, elle était le lieu le plus densément peuplé du monde.

25 décembre 2013

L’air de la tour Montparnasse saturé d’amiante – Le Monde.fr

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture

Peut-on encore désamianter la tour Montparnasse avec 5 000 salariés à l’intérieur ? Deux cents pompes mesurent en permanence le taux de fibre d’amiante présent dans l’air du bâtiment. Lorsque les seuils réglementaires de 5 fibres par litre d’air sont dépassés, les chantiers de désamiantage dans …read more :  L’air de la tour Montparnasse saturé d’amiante.

La tour Montparnasse vue du jardin du Luxembourg.

2 septembre 2013

Nantes Métropole – Ruban géant – Tourisme

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture

En plein coeur du Quartier de la création, au 32, rue de la Noue Bras de Fer, l’installation de l’oeuvre pérenne de l’artiste Lilian Bourgeat vient clore un an et demi de travaux de restructuration du siège d’Aethica, groupe immobilier fondé en 2 000 (250 salariés en Loire- Atlantique, 70 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012), auquel ADI appartient. Autour d’une cheminée réhabilitée haute de 33 mètres, vestige d’une usine de galvanisation, 1 300 m2 de bureaux ont été ajoutés aux 350 m2 existants. Des logements, ainsi que la Maison de la Longévité qui sera inaugurée à l’automne, ont également été construits. « En 2001, lors du rachat du bâtiment à André BTP,…..READ MORE  :Nantes Métropole – Ruban géant – Tourisme.

DSC04814DSC04815DSC04816DSC04818DSC04820DR

10 août 2013

L’Unesco inscrit dix-neuf sites au patrimoine mondial. Le monde.fr

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Aménagement, Architecture

Dix-neuf sites ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco, lors de la 37e session de son Comité qui se tient, jusqu’au 27 juin, à Phnom Penh au Cambodge. Ce qui porte à 981 le nombre de sites portant le label Unesco, biens à sauvegarder et à protéger dans leur intégrité pour leur valeur exceptionnelle universelle, selon les critères de l’organisation onusienne.

Ceux-ci se répartissent en 759 biens culturels, 193 naturels et 29 mixtes, dans 196 Etats parties qui ont signé la Convention de 1972. La France ne présentait pas, en 2013, de candidatures. La grotte Chauvet (Ardèche) et la chaîne des Puys et faille de Limagne (Puy-de-Dôme) seront candidates en 2014.

Parmi les biens culturels candidats, ont été retenus, notamment : (Lire la suite…)

21 juillet 2013

Une nouvelle place pour le Familistère de Guise – Le moniteur.fr

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture

La nouvelle place du Familistère de Godin. Vue sur l'entrée du théatre et de l'école situés en face du Palais social.Inaugurée le 13 juillet 2013, la nouvelle place du Familistère à Guise (Aisne) prolonge l’histoire de cette utopie réalisée en recréant un territoire commun au pied du Palais social. Conçu par l’agence h2o architectes et le paysagiste Michel Desvigne, l’aménagement minimaliste à la composition rigoureuse s’associe parfaitement au patrimoine extraordinaire qui l’encadre.

Conçu comme le champ ouvert à l’expérimentation de la coopération intégrale par l’industriel Jean-Baptiste André Godin en 1858, le Familistère de Guise fait l’objet depuis 2000 d’un vaste programme de valorisation nommé Utopia. Poursuivant les démarches engagées dans ce cadre, le cahier des charges pour le réaménagement de la place du Palais Social était simple: il fallait restaurer l’unité de l’espace public et y recréer un espace partagé. « Un des objectifs poursuivis par Utopia consiste à retrouver l’unité du Familistère. Le palais avait été démembré au cours du XXesiècle à mesure que se troublait le sens de cette extraordinaire fabrique sociale. Il fallait donc réintégrer ses pièces détachées dans un même corps physique, dans un paysage commun. Le programme du concours de 2010 pour la place faisait l’hypothèse d’un espace partagé, inspiré dushared space de l’urbanisme néerlandais, pour créer les conditions d’une communion pacifiée des usages: circulations, habitation, services publics, visites, loisirs, fêtes », explique Jean-Pierre Balligand, président du Syndicat mixte du Familistère Godin, la maîtrise d’ouvrage de l’opération. Car la place n’avait pas échappé aux modifications que connut le bâti. Dès 1895, l’espace public fut morcelé et transformé en une sorte de petit square au milieu duquel trônait la statue de Godin. (Lire la suite…)

2 mai 2013

Baltard et Labrouste, orfèvres de la fonte

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture

LE MONDE | 30.10.2012 à 14h30 • Mis à jour le 31.10.2012 à 16h34Par Frédéric Edelmann

Anonyme, Les Halles, vue prise des galeries de l'église Saint-Eustache, estampe couleur - Paris, Collection Debuisson.<br />

 

Deux architectes parisiens aux existences gémellaires, Victor Baltard (1805-1875) et Henri Labrouste (1801-1875), se voient simultanément honorés par deux expositions majeures. L’oeuvre du premier, le plus connu parce qu’il conçut les halles de Paris, stupidement détruites en 1972 et qui restent indissolublement liées à son nom – Baltard – dans la mémoire collective, est présentée dans les nouvelles salles du Musée d’Orsay. Henri Labrouste, auteur entre autres de la Bibliothèque nationale, rue de Richelieu, à Paris – plus familier d’un public érudit, mais dont l’oeuvre en est d’une importance comparable -, est aujourd’hui l’hôte de la Cité de l’architecture et du patrimoine. (Lire la suite…)

30 avril 2013

Strasbourg : Partez à la découverte de la Neustadt

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture

Sourcewww.20minutes.fr

Hervé Doucet, spécialiste en histoire de l’architecture, en compagnie de Nadège et Blandine. G. Varela / 20 Minutes

Patrimoine Six étudiants en histoire présentent samedi les richesses architecturales du quartier

Cent trente ans après sa construction, le quartier de la Neustadt n’a pas livré tous ses secrets. Une dizaine d’étudiants strasbourgeois en histoire de l’art et de l’architecture ont inventorié plusieurs bâtisses, édifiées rue de l’Université et rue Goethe, entre 1880 et 1902 du temps de l’annexion. « On a étudié les façades, leur style parfois ostentatoire destiné à séduire les futurs locataires. On a aussi travaillé aux archives de la CUS où l’on a eu accès aux plans de l’époque. On a pu consulter des annuaires pour savoir qui habitaient ces immeubles », raconte Blandine Schwetta qui, samedi, jouera les guides historiques au côté de cinq autres étudiants*. (Lire la suite…)

123

le carnet du lait |
Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT CATERPILLAR
| Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT