Urbanisme et Aménagement

11 novembre 2014

Les enjeux de la certification professionnelle des diplômes d’urbanisme

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Accès concours jeunes urbanistes

Vendredi 24 octobre dernier, le Collectif National des Jeunes Urbanistes (CNJU), Urbanistes des territoires (UT) et le syndicat des nouveaux urbanistes (SNU) présentaient leur proposition de certification professionnelle des diplômes d’urbanisme de niveau Master (Bac+5), proposition récemment soutenue par Sylvia Pinel, Ministre du Logement, de..lire la suite avec le lien suivant : CommuniquéDePresse_CNJU-SNU-UT_Suite_Au_241014

24 août 2014

La Loi ALUR et les zones d’urbanisation future : une meilleure prise en compte de la densification en faveur de la lutte contre l’étalement urbain.

Publié par Eric RAIMONDEAU dans ALUR (loi)

Un des objectifs de la loi ALUR vise à renforcer et à accentuer la lutte contre l’étalement urbain et à faciliter la production de logements.

Ce texte législatif important comprend donc des mesures, pour éviter la rétention foncière et optimiser l’utilisation du foncier dans le tissu urbain existant. C’est en ce sens que la loi fait évoluer les dispositions existantes dans les documents de planification. Ainsi, au titre de la loi ALUR  le SCOT[1], dans son rapport de présentation, doit identifier, « en prenant en compte la qualité des paysages et du patrimoine architectural, les espaces dans lesquels les plans locaux d’urbanisme doivent analyser les capacités de...READ MORE : ALUR et zone 2AU_V2_mis_à_jour_05_08_2014

[1] Un peu plus de 150 SCOT sont actuellement approuvés et opposables au tiers et à peine une vingtaine sont compatibles avec les objectifs du Grenelle

10 août 2014

MÉTROPOLES MONDIALES : DES BÂTIMENTS DE PLUS EN PLUS VÉGÉTALISÉS

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Info diverses

Publié par Redaction le 08.08.14

Article original écrit sous le titre de « Les plantes conquièrent les bâtiments des métropoles » sur le site de Journal Habitation

article_large

VERDURE. L’architecture se trouve face à un tournant. En temps de changement climatique et de manque de ressources, la construction écologique, la durabilité et l’efficacité énergétique deviennent de plus en plus importantes.
Des architectes révolutionnent leur métier en développant des toits-terrasse verts spectaculaires, des murs végétalisés et des systèmes d’aération naturels. Dans les prochaines années, un vert profond d’arbres, de plantes et de vrilles conquerra peu à peu les façades stériles des grands immeubles dans nos métropoles grisâtres, et créera un tout nouveau paysage urbain.

Actuellement, plusieurs projets internationaux symbolise la tendance favorable à l’architecture verte. C’est notamment le cas du complexe Bosco Verticale – la forêt verticale. Sur deux grands immeubles croissent autant d’arbres que dans une forêt de 10 000 mètres carrés. Ainsi, une oasis verte naît au milieu de Milan. À l’occasion de l’achèvement de ce projet prestigieux, il convient de dresser un bilan des exemples les plus spectaculaires de l’Architecture Verte.

Premiers jalons

L’idée d’utiliser des plantes dans la structure d’un bâtiment n’est pas du tout nouvelle. En 1992 déjà, Ken Yeang, éco-architecte auto-désigné, a posé les premiers jalons pour l’Architecture Verte en construisant la tour Menara Mesiniaga à Subang Jaya, en Malaisie. Grâce à sa façade unique qui garantit une aération naturelle et à sa végétation généreuse sur chaque étage, la tour est un travail de pionnier écologique et passe pour le premier grand immeuble bioclimatique du monde.

 

Entre-temps, le défenseur le plus connu de la «ville verte» est le bureau d’architectes singapourien WOHA. Ses grands immeubles «respirants», surnommés «Sky Villages», sont des modèles pour l’architecture durable dans le monde entier. Surtout à Singapour, une ville avec une densité de population parmi les plus hautes du monde, ses projets donnent un signal clair : la nature reconquiert la ville. Ainsi, le plus nouveau projet de WOHA, le complexe de bureau et d’hôtel ParkRoyal on Pickering, sera absorbé par les plantes dans un avenir très proche.
Des entreprises internationales ont, elles aussi, découvert le principe de l’Architecture Verte afin d’offrir à leurs employés un environnement de travail naturaliste et sain. Après qu’Apple, Facebook et Google ont publié des plans pour des nouvelles agences centrales, Amazon a récemment présenté un concept spectaculaire : L’entreprise vise à construire à Seattle un complexe de bureau avec trois voûtes de verre gigantesques qui ressembleront à des serres et qui hébergeront des grands et vieux arbres se trouvant sur le site.

Liste des projets notoires

Acros à Fukuoka. (Photo gracieuseté Emilio Ambasz, Architect)

Acros à Fukuoka. (Photo gracieuseté Emilio Ambasz, Architect) (Lire la suite…)

14 juillet 2014

Monique Pinçon, Michel Pinçon : « La politique de la ville territorialise les difficultés des classes populaires » | Lumières de la Ville

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Info diverses

Dans le nouveau découpage de la politique de la ville, annoncé par le gouvernement, il n’y aura plus que 700 communes, au lieu de 900, et 1 300 quartiers, au lieu de 2 500, éligibles aux aides à partir de janvier 2015. Un dispositif de plus voué à l’échec ? Pour Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, sociologues, la politique de la ville qui accompagne la « compétitivité des ….read more  : Monique Pinçon, Michel Pinçon : « La politique de la ville territorialise les difficultés des classes populaires » | Lumières de la Ville.

30 juin 2014

Les urbanistes de France s’unissent. Collectif National des Jeunes Urbanistes – Syndicat des Nouveaux Urbanistes – Urbanistes des Territoires

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Accès concours jeunes urbanistes
Les urbanistes de France s’unissent.
 
Le 22 mai 2014, à Paris, Bernard Lensel, président de l’association Urbanistes des territoires (UT), François Favard, président du Collectif National des Jeunes Urbanistes (CNJU), et Dominique Musslin, président du Syndicat des Nouveaux Urbanistes (SNU), ont signé une résolution commune pour le rassemblement de la profession des urbanistes. (Voir la contenu de la résolution en fichier joint en fin d’article)
 
A l’heure de la mise en œuvre de la loi ALUR et de la réforme territoriale, les trois organisations souhaitent rappeler le rôle essentiel des urbanistes dans la définition des stratégies territoriales et l’élaboration des politiques publiques locales.
Associées dans le cadre de préparation de loi ALUR et auditionnées en 2013 à l’Assemblée nationale lors de son examen au Parlement, les trois organisations continuent de plaider pour un renforcement de la maîtrise d’ouvrage publique de l’urbanisme. A cet égard,UT, le CNJU et le SNU souhaitent alerter les pouvoirs publics sur la nécessité de mobiliser les compétences professionnelles des urbanistes.
 
Il est désormais temps de faire de la profession des urbanistes une branche professionnelle à part entière.
Pour les trois organisations, trois priorités doivent être mises à l’agenda pour consolider la profession :
·         La certification professionnelle des diplômes d’urbanisme de l’Enseignement supérieur (niveau Master);
·         La reconnaissance des compétences et des qualifications (diplômes de niveau Bac+5) des urbanistes exerçant dans le secteur public territorial
·         Une protection sociale commune en matière de droit du travail pour les urbanistes bénéficiant d’un contrat de travail de droit privé.
 
Pour en savoir plus, retrouver la résolution commune d’UT, du CNJU et du SNU avce le line ci-dessous.
 
Contacts
UT : Bernard LENSEL (06 52 74 44 04)
CNJU : François FAVARD (06 26 01 36 39)
 SNU : Dominique MUSSLIN (06 80 15 27 01)
 
Autres liens utiles :
 

 

26 juin 2014

Le cauchemar de la participation – Le courrier de l’architecte

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture
Le cauchemar de la participation - Le courrier de l'architecte dans Architecture 01(@DR)_B

«L’urbanisme est négocié», affirme Nicolas Michelin. «Il est un dialogue», indique Dominique Petermüller. Est-il pour autant un art du consensus ? L’architecture n’est, à cet égard, guère mieux lotie et l’interrogation reste de mise. Markus Miessen, «architecte et écrivain», comme il se définit, évoque aussi bien la violence que le cauchemar de la participation. Goût de la provocation ?

L’édition, cette année, de la traduction en espagnol de The Nightmare of participation (La pesadilla de la partipación) réactualise la portée du livre de Markus Miessen, initialement publié en 2010. (Lire la suite…)

26 juin 2014

De l’architecture au théâtre… (25-06-2014)Le courrier de l’Architecte

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Architecture
De l'architecture au théâtre... (25-06-2014)Le courrier de l'Architecte dans Architecture 01(@AndreMorin)_B

De l’effort de l’architecte à la paresse des commanditaires, il n’y a qu’un pas. Le nouveau théâtre d’Anglet, livré en décembre 2013 par ses concepteurs, Isabel Herault et Yves Arnod, illustre l’état apathique de la culture, réduite bien souvent à un acte de communication. Liliana Albertazzi, professeur d’esthétique, livre son regard critique, en marge de la publication de son ouvrage ‘Qu’est-ce que l’oeuvre aujourd’hui ?’(1).

Un nouveau théâtre a vu le jour à Anglet. Les plans se plient et se contournent, épousent et repoussent le périmètre de la parcelle et affirment ainsi la position centrale du bâtiment, à côté de la bibliothèque et face au marché. Les cieux changeants de l’Atlantique font chanter les lattes de bois brut, dont les teintes varient selon l’exposition aux éléments et l’alternance de vides et des ouvertures.

Un parvis se creuse pour marquer un sas entre le hall vitré et les magnifiques lettres géantes de Quintaou, le nom du théâtre. Par transparence, le mur écran du bar restaurant offre ses enseignes peintes en rouge, objet d’un ’1%’ investi par le graphisme réjouissant de Franck Tallon qui a ponctué l’espace de la convivialité d’une mémoire commune.

Isabel Herault et Yves Arnod, les architectes, ont voulu assurer cette perméabilité entre la ville et le bâtiment hébergeant la salle, comme pour témoigner de l’emprise du théâtre sur l’espace public. Dès l’entrée, le spectateur ne peut être que sensible au déploiement de la théâtralité, celle qui se joue sur scène, entre l’illusion et l’insaisissable réalité d’un espace commun, forcée à s’inventer, car rien n’est spontané dans le commun. (Lire la suite…)

4 juin 2014

Réforme des régions : peu d’économie en vue – La Charente Libre

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Réforme territoriale

La réforme territoriale, qui doit faire baisser le nombre de régions à 14, ne générera que des économies très limitées. Les régions ne représentent que 4% de la Fonction publique territoriale. Dans un rapport d’octobre 2013, la Cour des comptes avait affirmé que « le freinage de la dépense locale (était) une nécessité », relevant que les dépenses de ….read more :  http://www.charentelibre.fr/2014/06/04/regions-peu-d-economies-en-vue,1898781.php

Les somptueux hôtels de régions reflètent mal la réalité, plus économe, des collectivités régionales. Photo archives AFP

15 mai 2014

Réforme territoriale: François Hollande veut « accélérer » Par LEXPRESS.fr

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Réforme territoriale

Le président consulte dès ce mercredi les chefs de parti sur son projet qui vise à supprimer les départements et réduire le nombre de régions. Il envisage également de repousser les élections régionales à fin 2015. 

Réforme territoriale: François Hollande veut "accélérer"

 François Hollande souhaite désormais aller le plus vite possible sur sa réforme territoriale.François Hollande entame son chemin de croix pour faire passer laréforme territoriale. Dès ce mercredi, le président va consulter les chefs de parti sur son projet de réforme. Il a par ailleurs demandé au Premier ministre Manuel Valls « d’accélérer » le calendrier du redécoupage, qui vise à supprimer les départements et à diviser par deux le nombre de régions
Réforme territoriale: François Hollande veut Pour « accélérer », justement, le gouvernement est tenté de repousser les élections régionales prévues pour 2015. Il a d’abord envisagé de les décaler d’un an mais réfléchit désormais à les fixer à l’automne 2015, six mois après la date initialement prévue, selonLes Echos

Calendrier serré

Cela implique de boucler la carte des régions dès l’automne 2015, explique le quotidien économique car le périmètre des territoires doit être « figé » un an avant les élections.  

D’où un calendrier « serré » pour une réforme qui suscite des divergences au sein de la gauche comme de la droite, et même à l’intérieur des formations politiques, comme à l’UMP. 

15 mai 2014

Rives Nouvelles : incertitudes sur le projet d’urbanisme phare d’Angers lE MONITEUR

Publié par Eric RAIMONDEAU dans Aménagement

Moins d’un an après d’adoption par la Ville du plan-guide de François Grether pour les Berges de la Maine, la nouvelle municipalité conduite par Christophe Béchu remet le projet à plat.

 

Selon l’hebdomadaire régional « Le courrier de l’Ouest », le projet serait carrément « jeté aux oubliettes » après la rencontre ce lundi du maire d’Angers, Christophe Béchu, avec l’urbaniste François Grether. Si la Ville reste liée avec le cabinet parisien jusqu’en juin 2015, Rives Nouvelles a vécu, le nouveau maire ne voulant pas de ce projet à 6 millions d’euros par an sur 30 ans. La société publique Angers Rives nouvelles, dirigée par l’ancien directeur de cabinet de Jean-Claude Antonini, serait-elle aussi dans le collimateur.

Une source proche de François Grether confirme cet entretien mais relativise en déclarant que « plusieurs pistes ont été évoquées : l’abandon du projet, une révision à la baisse et un  ajournement ». La ville et l’agence d’urbanisme se sont données jusqu’à fin juin pour étudier ces trois scénarios.

Rappelons que ce projet avait été choisi après une large consultation publique il y a deux ans. En juin dernier l’urbaniste avait présenté en détail un plan guide de ce projet de réaménagement des rives de la Maine dont l’enjeu majeur vise à remplacer la voie expresse qui longe la Maine par une promenade urbaine. Cette base de travail qui devait être remise à jour chaque année marquait le départ d’un vaste projet d’urbanisme et d’aménagement du territoire concernant 300 ha situés au cœur de la ville.

Plan imaginé par l’équipe François Grether, Phytolab, MRS, SCE et Contrepoint

12345...36

le carnet du lait |
Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT CATERPILLAR
| Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT